Édito / Mai 2020

Il est peut-être trop tôt pour un bilan de la période de confinement du covid, mais on peut faire un bilan de notre période de recrutement. La quoi? La période de recrutement? C’est la période de mise en tension pour l’amap où les anciens amapiens renouvellent leurs contrats pour la saison à venir et où on accueille les nouveaux. Cette période est toujours intense car nous avons à coeur de partir « au complet » avec nos producteurs. Partir au complet, c’est leur offrir un revenu annuel maximal. Cette année avec le confinement, Blomet Grands Prés s’est retrouvé en plein paradoxe. Les médias ont relayé une prise de conscience des consommateurs grâce au covid pour une alimentation locale, ce que nous ne remettons pas en cause. Mais très localement, Blomet Grands Prés a vu des personnes dans l’incapacité de pouvoir s’engager sur un an vu la situation, dans l’incapacité d’envoyer des chèques, dans l’incapacité d’imprimer des contrats (pas d’imprimante), dans l’incapacité de pallier une poste défaillante en déposant des contrats dans une boîte aux lettres à plus de 500m de chez eux. La machine a doucement déraillé avec plein de petits grains de sables qui paraissent anodins mais qui ont fortement alourdi la charge de travail d’une équipe de bénévoles. On a même cru un moment que nous ne partirions pas au complet, puis les amapiens ont relayé l’information et nous avons fini par trouver tous les amapiens dont nous avions besoin. Les bénévoles ont fait plus d’heures, les distributeurs se sont mobilisés et ont respecté les consignes sanitaires et les amapiens de Valgiros ont plus que doublé leurs distances pour venir chercher leurs légumes à Javel. Tout le monde a changé ses habitudes et nous retrouvons plus ou moins un équilibre. Mais nous aimerions bien trouver une solution pour remplacer le lieu de distribution Valgiros pendant sa fermeture au public durant l’épidémie, mettre en place la distribution des parts solidaires et partir aux ateliers des Opoix. On ne sait pas à quoi va ressembler le « monde d’après », mais il nous semble que cette année, notre programme de solidarité va être particulièrement utile. Une chose est sûre, au regard des messages de remerciement reçus par le bureau pour son organisation, de la mobilisation enthousiaste des distributeurs et des sourires que l’on devine derrière les masques des amapiens aux distributions, l’esprit Amap est toujours avec nous.

Le Bureau
Blomet Grands Prés

Les Nouvelles !

  • Interview nature !

    En fin d’année 2018, Blomet Grand Prés organisait un atelier dédié à la cueillette des pommes. Nous n’avions pas foulé l’herbe de nos vergers depuis longtemps, ce fut également l’occasion de recevoir une nouvelle grande célébrité et de partager avec elle notre passion pour ce fruit hautement symbolique.

  • Les boîtes à bonheur

    Comme chaque année, notre Amap a participé à la « semaine du goût » en animant un atelier dégustation à l’école Blomet. Les élèves de deux classes de cours préparatoire ont pu goûter nos légumes grâce à nos dons de parts solidaires. Ils ont goûté et dégusté mais pas que !

  • Interview surprise !

    Ce samedi 29 septembre, nous avons eu l’immense joie d’une visite surprise durant notre atelier à la ferme. Une personnalité tout à fait inattendue au milieu des potimarons, buternuts, patissons et autres courges, encore que… Nous avons profité de l’occasion pour une interview improvisée.

  • Roman photo – Épisode 18

    Un événement organisé par Blomet Grands Prés lors de notre pique-nique annuel réunissant les quatre Amap de nos partenaires maraichers. Une super production avec de jolies photos, des costumes et accessoires improbables, une mise en scène et des retouches approximatives mais, heureusement, avec des dialogues lourds de sens, de l’émotion, du suspens et de l’action.

<