La ferme Grands Prés - Producteur maraîcher

Une exploitation en constante évolution

Christophe et Aurélia Opoix produisent les légumes bio qui remplissent nos paniers depuis 2010. Fin 2017, ils s'associent à Frédéric Benoist, notre partenaire "pommes et jus", dans le cadre de l’expansion de la ferme et notamment la création d'un verger.

C’est sur la commune de Boutigny qu’ils les cultivent, en Seine-et-Marne, à 6 kms de Meaux. Deux terrains à l’air libre, cinq serres, un hangar et un beau corps de ferme, voilà leur lieu de travail. Ils ont choisi le maraîchage biologique et la distribution en AMAP : « C’est rassurant parce qu’on peut estimer à l’avance le chiffre d’affaire qui va être le nôtre, il n’y a pas de perte, pas de calibrage de légumes et c’est tout de même très sympathique de pouvoir échanger avec les gens auxquels on vend.» Explique Aurélia.

Christophe est un enfant du pays et fils d’un céréalier qui pratiquait l’agriculture conventionnelle. Après plus de dix années à exercer le métier d’électricien-monteur-câbleur, il reprend en 2009 certaines des terres de son père et prépare leur conversion en agriculture biologique en plantant un engrais vert pour que les sols retrouvent leur équilibre naturel, loin des engrais chimiques et des pesticides. Il installe des systèmes d’irrigation, construit les premières serres et entreprend une formation en agrobiologie. De son côté, Aurélia, alors vendeuse en décoration d’intérieur, découvre la gestion des commandes de graines et apprend à soigner les plants de tomates. Dès janvier 2010, ils deviennent maraîchers à part entière et obtiennent an plus tard la certification bio.

Enter 2017 et 2018, ils ont construit un second hangar. Un bâtiment qui comprend des chambres froides et chaudes pour favoriser la conservation des légumes ainsi qu’un atelier de poules pondeuses pour diversifier leur production. Ce nouvel espace sera voué à la création d’une ferme pédagogique, Christophe et Aurélia y feront découvrir le maraîchage biologique et les légumes traditionnels qu’ils cultivent.

L’aventure du développement de leur installation ne s’arrête pas là, car en 2018, ils ont décidé de s’associer avec Frédéric Benoist, qui a collaboré en tant que salarié sur leur exploitation. Frédéric est surtout un fondateur de l’AMAP Blomet Grands prés qui s’est reconverti dans l’arboriculture, en cultivant des vergers familliaux près de Meaux, à deux pas de la Ferme des Grands Prés. Pendant plusieurs années, Frédéric a proposé des contrats pommes et jus de fruit à notre AMAP.

En 2018, Frédéric, Christophe et Aurélia deviennent associés afin de mutualiser leurs ressources et de pouvoir proposer à leurs AMAPs partenaires dans un seul et même contrats des parts comprenant des légumes, des fruits, des jus de fruits (principalement pomme) et des œufs.

En février 2018, 350 pommiers sont plantés sur un verger d’1 ha afin d’anticiper une récolte plus abondantes de fruits dans 5 ans. En attendant que ces pommiers grandissent, les pommes et les jus de pommes proposés seront issus d’autres vergers cultivés par Frédéric, Christophe et Aurélia :

  • 1 verger d’1 ha en pomme briarde, verger de plein vent haute-tiges, 40 arbres anciens en production, 2 à 5 tonnes selon les années.
  • 1 verger 0,7 ha en pommes à cidre, 100 arbres en demi-tiges, 4 à 8 tonnes selon les années.
  • 2 autres vergers selon les années pour une dizaine d’autres variétés, 300 kg en moyenne de cueillette, 2 à 3 tonnes pour transformation jus et cidre.
  • 1 verger de 2 ha auparavant entretenu par Christophe et Aurélia auquel s’aditionnera le savoir-faire et la passion de Frédéric

La production spécifique de pommes, de jus en mono-variété ou en assemblages, de cidre et de confitures est la partie émergée du travail de Frédéric, qui se développe en partenariat avec les acteurs locaux, dans une démarche éthique encourageant, en y participant, les modes de consommation et de distribution directes et en circuit court.

Les fruits sont des variétés anciennes cultivées en Brie, certaines depuis le XIVe siècle, de fruits «à double-fins» : consommés à table et  transformés en jus et cidre. Ils sont issus de vergers traditionnels «au naturel»*, la plupart en pré-verger de hautes tiges, des arbres «en liberté» qui ont entre 30 et 80 ans. Ils ont poussé sur les coteaux des vallées de La Marne ou du Grand Morin. Ils n’ont reçu que les soins minimums nécessaires au cours du temps : compost pendant leur jeunesse, taille et cueillette… Aujourd’hui, ce sont de beaux espaces de biodiversité que nous préservons.

Atelier à la ferme

Plusieurs fois dans l’année, les amapiens participent à différents ateliers à la ferme. Selon la saison, il s’agit de désherber, de préparer les semis, de planter et parfois de récolter. Pour les amapiens les plus urbains (pour ne pas dire parisiens) ces ateliers sont l’occasion de reprendre contact avec une nature vivante.

Pique-nique

Le pique nique annuel du mois de mai permet aux adhérents des trois amap de se retrouver pour une journée événement. Un moment de rencontre et de découverte puisse que certains adhérents y animent des atelier pour partager leurs connaissances sur des sujets variés. Outre le barbecue, quelques activités ludiques et la sieste d’après banquet à l’ombre des pommiers, c’est l’occasion de revoir l’évolution des légumes sur l’exploitation et de se balader dans la campagne environnante.

4 ha de maraichage
5 ha de prés
5 ha de vergers
2500 m2 de serre
100 poules pondeuses
160 parts/semaine
4 AMAP

Chaque mardi, sont livrés  80 parts de récoltes aux adhérents parisiens, ce qui représente autour de 650 kg de légumes.