Notre AMAP Blomet Grands Prés

Une agriculture aussi durable que conviviale

Notre Association pour le Maintien d’une Agriculture Paysanne lie par contrat un paysan maraîcher et un groupe de consom’acteurs du 15e arrondissement de Paris. Blomet Grands Près, souvent abrégée BGP, fait partie du réseau AMAP Ile-de France qui participe au MIRAMAP (Mouvement Inter Régional des AMAP) et au un mouvement mondial Urgency.

Christophe Opoix à Boutigny près de Meaux (77) est notre producteur maraîcher certifié Agriculture Biologique. Il s’engage à fournir des produits de qualité, sous la forme de parts de récolte, aux adhérents qui pré-financent sa production annuelle. Ce système lui permet d’accéder à un circuit de distribution pérenne et lui assure un revenu régulier et suffisant. Les amapiens disposent de produits frais, variés et de saison en circuit court, sans emballage ni frigorification.

S'inscrite dans l’économie sociale et solidaire

Au delà des distributions hebdomadaires, il y a un projet de société qui nous entraine. Certes, notre objectif est d’avoir des légumes bio pas trop chers pour de meilleures saveurs et une meilleure santé mais aussi de transformer l’agriculture, la commercialisation des produits agricoles et l’alimentation. Nous voulons agir à chaque bout du partenariat en exerçant notre pouvoir de citoyen. À Paris nous souhaitons participer aux initiatives de végétalisation de la ville, d’installation de compost de quartier, de jardinage de comestibles dans l’espace public, de création de jardin partagé.
Nous souhaitons aussi agir pour l’esthétique de nos quartiers, pour lutter contre l’effet d’ilôt de chaleur urbain et la pollution de l’air, pour recréer le lien perdu entre les humains et la nature et pour créer de nouvelles conditions plus propices à un voisinage convivial et chaleureux. Nous cherchons à promouvoir nos idées sur une alimentation plus saine, plus locale, plus végétale et soutenir toutes les mesures d’économies d’énergie et de création d’énergies renouvelables ainsi que toute action contre le réchauffement climatique.

L’agriculture de demain promue par les AMAP, ce sont des systèmes diversifiés en polyculture élevage, gérés par un collectif de travail. Plus cohérents agronomiquement, davantage en lien avec la nature, ils permettent de mutualiser un ou plusieurs facteurs de production que ce soit le travail, le matériel ou la terre. Favorisant le partage, ces systèmes garantissent des ressources qui permettent aux producteurs de vivre dignement de leur travail sur des exploitations à taille humaine.

Des engagements mutuels et concrets

L’amapien et le maraîcher s’engagent à partager les risques et bénéfices naturels liés à l’activité agricole. Les amapiens s’engagent par ailleurs à pré-financer la production annuelle, participer activement aux distributions, participer au moins une fois à un atelier à la ferme et participer au pique-nique annuel à la ferme. Les amapiens sont également les bienvenus aux différentes manifestations de l’AMAP comme à son AG, à ses ateliers à la ferme, des conférences, des cinés/débats, des fête de quartier… ainsi qu’à toute autre manifestation du réseau AMAP Ile-de-France.

Choisir d’être dans une AMAP, c’est soutenir le développement d’un nouveau modèle de société, plus juste, respectueux de l’environnement, convivial, fait d’échanges et d’empathie qui crée une alternative à l’agro-chimie en démontrant qu’un autre fonctionnement est possible.

La distribution hebdomadaire et les visites à la ferme sont des parenthèses qui permettent d’échanger nos recettes, de parler de la vie du quartier et de nous informer auprès de Christophe sur la situation à la ferme ou l’évolution du monde de la Bio. La collaboration lors des retraits de parts de récolte, la participation au fonctionnement de l’association favorisent le lien social, la confiance et la co-responsabilité.

De nombreux adhérents  souscrivent leur abonnement annuel en mode part solidaire. Cette collecte de fonds représente une soixantaine de parts de récolte qui approvisionneront divers associations durant l’année.

Notre AMAP est plus que jamais impliquée dans la vie du réseau des AMAP depuis que notre Présidente est administratrice au collectif du Réseau AMAP Île de France.

L’actualité étant riche de sujets sur l’agriculture, les modes alimentaires, le marché du bio, le climat… il nous arrive de nous réunir pour en débattre. Si nos photos qui en témoignent sont parfois un peu floues, nos idées sont elles toujours très claires.

Flashback historique

L’AMAP BlometGrandsPrés est à l’origine une émanation de Blomet Paradiso, une association de quartier créée en 2002. Un adhérent avait suggéré de créer une AMAP au sein du quartier avec un ami paysan parce que cela correspondait à nos valeurs écolos, une recherche de convivialité. Nous avons donc créer une première AMAP nommée Panier Blomet avec une trentaine d’adhérents mais sans producteurs.

Une des adhérentes nous avait permis de rencontrer Charles de la Ferme de Bec Hélouin, un acteur emblématique de la permaculture. Nous avons tout de suite été séduits par cette ferme extraordinaire, le charisme de Charles et de Perrine, l’émerveillement devant cette vraie ferme avec des poules, des lapins, des petits chats, des chevaux, des ânes et le Ruisseau du Bec. Le soir même, nous avons topé dans nos mains comme des paysans sur un marché pour se dire : « C’est bon ! »

En amont de cette rencontre, nous avions pris attache auprès du réseau AMAP Ile-de-France qui nous a dépêché un de ses vices-présidents. Brillant centralien du Ministère de la Défense, maintenant installé comme agriculteur dans le Maine-et-Loir, il nous assisté pour la création de l’association, la définition et la structuration des objectifs du projet.

À Panier Blomet, les adhérents étaient non seulement un soutien financier par le pré-paiement de la production mais aussi un soutien logistique car nous allions chercher nous-mêmes les légumes dans l’Eure avec nos voitures personnelles. Charles ne voulant pas se déplacer à Paris, nous avons du faire appel aux services d’un transporteur. Ce système n’était pas trés AMAP et nous obligeait à charger sur le prix de la part. Le partenariat était très déséquilibré : le producteur ne venait jamais, avec le temps l’appréciation des adhérents s’est avérée plutôt négative tant sur la quantité que sur la qualité des produits. Malgré les bons côté de ce partenariat (les ateliers dans cette ferme, à la fois pour le travail : passer le tracteur tiré par les chevaux, pique-niquer au bord de la petite rivière, admirer les animaux avec les enfants…) il y a eu une scission au sein du groupe et nous n’avons pas pu prolonger l’expérience avec ce fermier.

Nous avons rencontré Christophe et Aurélia Opoix qui s’étaient récemment installés à Boutigny, près de Meaux et déjà installé en partenariat avec des AMAP. Nous avons donc créer Blomet Grands Près avec une partie des adhérents. L’autre partie étant restée au sein de Panier Blomet qui aujourd’hui n’est plus une AMAP mais un réseau de vente direct en coopérative avec des producteurs qui viennent d’un peu partout. Nous avons commencé le partenariat avec les Opoix lors de la saison 2011-2012. En 2013-2014 nous avons doublé le nombre de parts pour Paris en ouvrant un second lieu de distribution.

Blomet Grands Près ayant été créée dans la continuité de Blomet Paradiso, son identité visuelle s’est logiquement inspirée du logo de l’association d’origine, avant de connaitre un relooking en 2016.

Les quatre principaux critères de notre AMAP

1) une production bio certifiée ou en voie de l’être.
2) une production locale (IDF ou limitrophe) avec visite et/ou atelier à la ferme.
3) un circuit court : pas d’intermédiaire commercial.
4) un prépaiement des parts de récolte encadré par un contrat annuel entre l’AMAP et le producteur – contrat favorisant un rapprochement agriculteur/amapiens avec notamment le venue du producteur sur les lieux de livraison et la participations des adhérents aux ateliers pédagogiques à la ferme.