Une cagnotte solidaire - Un hangar

Créer un lieu pour mieux conserver les légumes, démarrer une ferme pédagogique, et, en fonction des moyens rassemblés, créer à côté un poulailler.

Le projet d’Aurélia et Christophe

Ce hangar sera dédié au stockage des légumes avec différentes sections et températures : chambre chaude pour courges, chambres froides pour les autres légumes. Le stockage des légumes sera plus adapté et plus proche du terrain principal. Fermé, de plein pied et isolé sur la toiture avec des panneaux sandwichs de 80 mm, il sera en bardage bois pour une meilleure insertion paysagère. L’eau de pluie sera récupérée dans un bassin et sera utilisée pour l’arrosage ainsi que le nettoyage des légumes. Il offrira par ailleurs la possibilité d’un vestiaire, des sanitaires et d’un local à disposition du personnel salarié, saisonnier ou stagiaire, tout au long de l’année. Le hangar comprendra par ailleurs, une salle pour la vente à la ferme et les distributions de l’AMAP de Boutigny, une salle de réunion et un emplacement pour mettre le tracteur pour le chargement et déchargement des caisses.

Ce projet permettra aussi de diversifier les activités de l’exploitation, d’implanter dans le pré des arbres fruitiers, d’avoir un petit atelier de poules pondeuses, quelques animaux et développer dans un deuxième temps une ferme pédagogique en aménageant une salle dans ce hangar afin de recevoir des scolaires, des groupes ainsi que les Amap.

Les bonnes raisons de ce projets :

  1. Améliorer la conservation des légumes et éviter la perte de production : pour le moment, il n’y a pas de lieu de conservation, il faut apporter les légumes de garde des champs pour les ranger dans le  petit hangar près de la maison au village. Beaucoup de légumes pourrissent: entre 4 et 5 tonnes sur une production totale estimée à 56 tonnes, cela fait 10% des légumes qui ne seront pas distribués !
  2. Protéger la santé de Chritophe et de ses salariés : la manutention provoque un mal de dos et potentiellement des pathologies sérieuses à long terme.
  3. Rapprocher les points de production et de stockage, éviter des transports avec le tracteur, diminuer le nombre de mises en caisse successives des légumes: 6 à 7 fois actuellement réduit à 2 ou 3 fois avec le stockage dans le hangar => économie de carburant et de temps, rationalisation du travail de stockage, et possibilité d’utiliser des pallettes tirées avec un trans-pallettes.
  4. Financer tout l’équipement non inclus dans les devis initiaux: raccordement eau et électricité, installation électrique, matériel pour les sanitaires, évacuation des eaux usées vers une fosse sceptique et système d’assainissement, montage de la salle de réunion, portes et fenêtres…

Mais aussi, en fonction des moyens rassemblés :

  1. Démarrer une activité de ferme pédagogique : pour accueillir des écoliers, il y a certaines normes à respecter quant au lieu d’accueil : salle fermée avec chauffage et sanitaires, tables, chaises et bancs, matériel de projection, point d’eau pour pique-niquer à l’intérieur en cas de froid et de pluie.
  2. Créer un poulailler.

Où en sommes-nous ? Plusieurs devis ont été établis, les banques contactées, le permis demandé, les aides publiques sollicitées… La demande de permis de construire suit son cours et aboutira, on l’espère, en juin.

La cagnotte solidaire, un modèle simple pour les paysans et amapiens désireux de mettre en place un circuit court de finance solidaire.

Pour plus d'infos sur le principe :
le site de Miramap.
"Le bonheur est dans le prêt" :
un exemple de cagnotte solidaire.

Le principe d'une cagnotte solidaire

Une cagnotte solidaire est une association loi 1901 qui permet de répondre aux besoins d’investissement des paysans par l’octroi de prêts d’honneur à taux zéro. Concrètement, les membres de la cagnotte alimentent d’abord le fonds d’épargne de l’association par des apports associatifs avec droit de reprise.
Ensuite, les fonds récoltés, devenus des ressources internes à la cagnotte, sont attribués comme prêt aux paysans.
Fort de 3 ans d’expérience dans le domaine des cagnottes solidaires, le Réseau AMAP Ile-de-France – auquel l’AMAP Blomet Grands Prés (et les autres ?) adhère, met à disposition des statuts types, des modèles de contrats de prêts, et peut nous mettre en relation avec des AMAP de la région qui ont déjà utilisé ce mécanisme de finance solidaire.

  • Pour des raisons liées au débat actuel sur la fiscalisation des AMAP, la création d’une structure ad hoc à côté de l’AMAP est nécessaire.
  • Par ailleurs, la solution consistant à fonctionner par des reconnaissances de dettes individuelles, entre le paysan et chaque amapien est à écarter : multiplication des actes administratifs, des temps de gestion. Et cela engendrerait des questions délicates : qui rembourser en premier ? Que faire en cas de difficulté ?
  • Il ne s’agit ni d’un don, ni véritablement d’un prêt, même si ça s’en rapproche. L’apporteur pourra récupérer la somme d’argent mise à disposition de l’association, après un certain temps (la durée est alors fixée dans un traité) ou au moment de la dissolution de l’association. Les modalités du droit de reprise seront précisées dans le traité d’apport et éventuellement dans les statuts.

Plus notre apport sera significatif, plus Aurélia et Christophe pourront aller au-delà de l’investissement de base (chambres froides et chambre chaude).

Quel est le besoin financier ?

Les devis sont d’environ 110 000 €. Ils ne comprennent que le gros œuvre que Christophe ne peut pas faire (murs, toit, sol et dalle de béton, achat des moteurs…). Christophe a l’intention de mettre la main à la pâte pour l’électricité et d’autres aménagements.
55 % du montant seraient couverts par une subvention Prêt Vert (aide de la Région).
La banque des Opoix est prête à financer le reste : 60 000€.

La cagnotte solidaire permettrait de financer ce qui ne figure pas dans les devis (creusement des fondations et pieds des piliers, plomberie, fenêtres et portes, etc.) et les prolongements futurs de cette construction (aménagements du poulailler).

N'hésitez pas à nous contacter pour plus d'informations.